Make your own free website on Tripod.com

Esprit des Huguenots face à la corruption de l'administration actuelle

 

Formation professionnelle

Les Huguenots considèrent que d'apprendre un métier utile pour la société est une obligation morale. En effet, les calvinistes/puritains estiment que faire des études ludiques (sciences humaines par exemple) est un acte égoïste et conrrompu et correspond à un état d'esprit fermant les portes du paradis.

Les individus doivent apprendre un métier afin de faire leur devoir envers la société. L'état a donc aucun droit de créer des emplois publiques afin d'arranger les statistiques de chômage et donnait un emploi à un individu qui s'est montré négligeant dans le choix de son orientation professionnelle. L'emploi publique ne doit être financé que par l'impôts pas le crédit. L'usage de l'endettement à taux d'intérêt ne peut être fait que pendant les périodes de récessions globales et après l'autorisation de l'ensemble des contribuables.

Retraite

Il faut que le système des points dans points retraites sur une base légale claire. Est ce les coupons d'une dette (promesse = dette), les dividendes d'une structure économique (États à des biens, collectes des impôts, ou une chaîne d'argent (donnée 1 Euro à l'envoyeur d'une dette donne le droit à envoyer 10 lettres à un EURO chacune).

S'il s'agit d'une dette,la baisse des montant des retraites entraîne ne peux se faire qu'avec une renégociation ou les créditeurs (retraités) ont le droit de saisir et de réquisitionner le bien publique et ce le redistribuer. Une dette est toujours garantie par des biens (entreprises nationalisées, immeubles de l'État, ...),

Si c'est un dividende que l'on peut baisser ou monter suivant les rentrées de l'état,  les retraités sont de fait les actionnaires de l'état. La vente de bien publique, l'endettement publique ou l'embauche de personnelle constitue un danger pour la valeur de leur action (point retraite). Ils ont de droit de voter un plafond d'endettement et de mettre en place des plans de restructuration si les rentrées fiscales sont inférieurs aux dépenses de l'état.

S'il s'agit d'une chaîne d'argent, les chaînes d'argent sont considérés comme des escroqueries par la loi. Les retraités doivent poursuivre l'état français auprès des tribunaux pour escroquerie.

Les individus doivent servir avant tous les intérêt de leur descendances. Ils ont pour obligations d'épargner et d'investir afin de garantir l'emploi de celle-ci. Ils doivent donc soutenir un système de retraite devant être à 100 % par capitalisation. Car la capitalisation datent de l'invention de l'agricole, il est fondé sur le soucie des pères de protéger le revenue et l'emploi de ses enfants par la constitution d'un capital ( Capital = kaput = tête de "bétail" en indo-européen).  

Ainsi la seule solution moralement acceptable au système de retraite par répartition et la saisie et la répétition du capitale de l'état aux retraités avant que les hommes politiques le dilapide par les privatisations.

La violation de ce principe et  équilibre basé sur le devoir réciproque entre génération vieux de plus de 10000 ans renvient à compromettre la fondation de toute civilisation.

L'état providence

Les actes de générosités ne devant être que des actes spontanés sans engagement de récurrence des donneurs. Aucun engagement généreux publique ou privé ne doit dépasser la durée d'une reconversion professionnelle. La création de garantie excessive ne doit  pas offrir une sécurité qui permet à l'assister de faire des enfants. Ce principe est le principe fondateur du monde vivant et date de plus de 3 milliards d'années. Il a été exprimé en des termes scientifiques par Darwin mais il est connu par la plupart des religions païennes. Un état providence n'est qu'une union d'hommes en rébellion contre la règle de son créateur (ou simplement la nature pour les athées). La génétique moléculaire a démontré que sans principe sélectif (sélection naturelle, choix sélectif de partenaire ou accroissement de l'âge du première enfant pour raison économique) , les espèces dégénéreraient au lieu de s'améliorer. Ce principe fondateur du monde vivant est un principe anti-corruption par excellence.

La mise en place d'un tel système entre passe le droit des hommes en détruisant le projet de son créateur. Il présuppose que les hommes sont le dernier maillon du vivant et que notre créateur n'a pas l'intention de nous faire évoluer en une meilleur espèce. L'état providence constitue l'affront ultime que l'homme peut faire à son créateur. Je suis personnellement persuadé que notre créateur à mise en place d'un mécanisme comme la décadence morale ou économique ou les épidémies de dépression et d'autres troubles psychologiques. Ces mécanismes doivent permettre la restauration du principe égalitaire unificateur du monde vivant et l'anéantisse de toutes civilisations ayant osées le violer. Notre devoir est de nous révolter contre les économistes keynésiens et les manipulateurs sociaux qui depuis 1933 ont décidé qu'ils étaient plus compétent que notre créateur pour décider de notre destin. Certains comme les inventeurs du système de retraite par répartition se sont attribués l'autorité de prendre une décision qui engage les générations futures sur l'éternité.

Blocage démocratique, corruption et ancien régime

La plupart des anciens régimes dégénère en l'exploitation d'une masse économique productrice et respectant le principe fondateur du monde vivant. Une société en croissance nécessite que l'ensemble des forces économiques soient représenté dans le pouvoir.

Ce type de société dégénère en révolution si elles ne sont pas anéantis par des invasions. La démocratie est la mise en place d'un mécanisme d'alternative politique afin d'éviter une révolution.

En démocratie, une classe dirigeante corrompue est poussée à voté des lois corrompant la population. Cette corruption prend la forme d'une série de mesure et de loi en contradiction avec le principe fondateur du monde vivant: allocation familiale,  RMI, les  sur effectif administratif, sur fiscalisation. Cette corruption consiste à cacher les prélèvements en les rendant difficile à calculer (fiscalisions de la même chose à niveau multiples). La sur fiscalisation entraîne la fraude fiscale qui entraîne le sentiment d'être corrompu. On obtient ainsi un sentiment généralisé de corruption.

La corruption prend rapidement la forme d'une dilapidation des biens, endettements publiques directes, endettements indirectes (système de retraite par répartition, promesse d'état aux futures retraités)... En démocratie, voler ceux qui ne sont pas encore né au profit de ceux qui votent actuellement  est la stratégie gagnante.

Les individus votant actuellement ont le sens inné que tout changement social convergent vers le principe fondateur du monde vivant. En ayant donné à la majorité de la population le sentiment d'être corrompu, la majorité des citoyens pensent qu'une action de réduction de la corruption vers le principe fondateur du monde vivant est contraire à leur intérêt. Le système de régulateur démocratique se trouve verrouiller.

On se retrouve donc dans une configuration de blocage comme dans l'ancien régime. Ou la défense des intérêts de ceux qui ne sont pas encore né, ne peut être fait que par la mobilisation de la minorité en accord avec le principe fondateur du monde vivant.

Monopole

Les Huguenots ont une philosophie libertarian (contre les monopoles d'états qui ne peuvent être justifié par un principe de sécurité). Le monopole n'ayant en soit pour objectif de cacher la corruption des gens l'exerçant.

 

horizontal rule

       

Copyright 2006