Make your own free website on Tripod.com

Syndicat de contribuables

Home
Avis
Actions Politiques
Inscription
Actions Syndicales
Contactez Nous

Add your logo here

Bienvenue contribuables et salariees du secteur privee

L'heure de la revolte du secteur prive contre le secteur publique a sonne


Unissons le monde du secteur privee pour imposer des reformes a l'administration publique

Entente entre les salariees et le patronat
Les syndicats de contribuable ont pour but d'unir les salariees francais avec le patronat et les actionnaires afin d'organiser des manifestations anti-fiscales presentant le moins de risques pour l'image de l'entreprise et pour ses benefices.
 
 
Lancons les delocalisations de protestation. Travaillons les mois d'ete au bord de la mer dans un pays a faible fiscalite selon les lois fiscales locales
Afin de protester contre l'interdiction d'organiser des revoltes fiscales, les syndicats de contribuables negocient aussi des accords de relocalisation fiscale pendant les vacances d'ete. L'idee est que les employees soient relocalisees un ou plusieurs mois pendant les vacances scolaires aux bords de la mer dans un pays etrangers a fiscalite modere (Chypre, Irelande, Mexique, Thailand, Costa Rica, ...) ou a la montagne (Andorre, Suisse,...). L'entreprise louera des locaux, declara en France ses employes en greve ou conges sabbatiques et travaillera avec eux sous la forme de contract independant sous la reglementation fiscale du pays choisi.
 
Imposons des regles a l'etat francais et a l'administration publiques
Les syndicats de contribuables sont des syndicats politiques qui ne cherchent pas a participer aux choix politiques mais veulent changer les regles de financement. Les syndicats de contribuables ont pour but de mettre sous le controle de la democratie directe les finances publiques et le droit de l'etat a creer de la dette.
 
Donnons la possibilite aux salariees de se faire rembourser une partie de leur point retraite et de les reinvestir dans leur fond de retraite par capitalisation
Les syndicats de contribuables entendent demander aux salaries s'ils veulent se faire rembourser une parti de leur points retraites.  Les syndicats de contribuables ont l'intention d'attaquer en justice l'etat francais pour escroquerie. La loi definit les transferts transferts d'argent en transfert legales (tax, investissement, achat, donation, heritage) et illegaux (extorsion de fond, chaine d'argent "sans fin", escroquerie,...). Nous pensons que le systeme des points rentraites rentent dans la deuxieme categorie et non dans la premiere. Il peut donc etre attaque en justice aupres des instances nationales ou europennes: une victoire juridique permetterait le remboursement totale ou partielle des points retraites.
 
Luttons contre l'ambiguite fiscale et les concept trompeur qui ont pour but de nous tromper sur l'ampleur reelle de la fiscalite francaise
Le systeme des points retraites est en plus ambigu sous sa forme. Il est dit de repartition et essaye de faire croire qu'il est en fait de l'epargne (point retraite = ?). Plus en achete de points retraite plus on a de retraite comme si c'etait des actions, de la dette ou des biens immobiliers. En fait, ceci est absurbe car les points retraites ne sont pas des investissements. Ils ne servent pas a augmenter le nombre d'emploi, le PNB national et a garantir la prosperite future. Les hommes politiques peuvent les depenser comme si c'etait un impot.
 
La forme des points retraites donnent l'impression que l'epargnant achete des droits comme des actions (qui correspond a une realite materiel relle) alors qu'en faite les points retraites n'est qu'une comptabilisation des montants versees sans droit car sans realite materielle. Les pays integrant un systeme par repartion doive legalement l'integrer a l'impot sur le revenue ou a la TVA car il s'agit legalement d'un impot et non de l'epargne. En Angleterre, le systeme de retraite par repartition est paye par l'impot sur le revenu. Cette ambiguite doit etre corrige afin de pouvoir comparer la pression fiscale francaise avec le reste du monde.
 
Negocier un calendrier de travail original avec votre entreprise
Le calendrier actuel est herite des 7 jours de la creation de la genese (bible). Il etait defini par 6 + 1 jour (conge=sabbat) maintenant 5 + 2 (week end). Il n'existe aucune raison veritable d'avoir une semaine fixe a 7 jours et il est economiquement ineficace d'avoir le meme calendrier pour tous.
 
Les syndicats de contribuables essayent aussi de voir si l'organisation de l'entreprise et les besoins des salariees seraient mieux satisfe qu'un calendrier non biblique base sur une semaine de 7 jours.
Par exemple,
- une semaine de de 8 jours avec 4 jours et 4 jours vacances et deux alternances,
- une semaine de 6 jours, 5 jours de travail et 1 jour de conge et en plus 1 mois de vacance par trimestre.
 
 
 
 
 
 
 
 

Hector Archytas

Man in yellow; Size=180 pixels wide

President de l'Artificial Intelligence Political Group (AIPG)
et de l'Union des syndicats de contribuables

42 Albert Square E157NJ Stratford London

Syndicat de contribuables. Union des forces du secteur prive afin d'avoir une autre solution que l'expatriation pour echapper a l'etat et l'administration publique