Make your own free website on Tripod.com

Démocratie électronique

Démocratie Electronique | Constitution de 1958 | Justice "sociale" | Retraite | Unir la Gaule sans Jules | Evenements | Actions légales | Votre avis | Comment participer ? | Qui sommes nous ? | Dette publique

Démocratie électronique, le parti des valeurs politiques gauloises réuni tous ceux qui pensent qu'il est temps de remettre en cause l'héritage de l'invasion fiscale de Jules César et le centralisme des rois francs. Les Gaulois rejettent les taxes décidées par les bureaucrates et veulent restaurer leur tradition d'unité nationale autour d'une loi apprise et compréhensible.  Le pays moderne modèles est la Suisse car l’état fédéral est soumis à la volonté des cantons qui sont soumis à la volonté des citoyens en matière de taxation et non l’inverse. 

 

Lors de leur révolte contre les rois francs et chrétiens, les gaulois ont acquis le droit légal de décider de leurs impôts lors de la révolution fiscale du 17 juin 1789. Aujourd'hui, Internet va nous permettre de mettre ces droits restés théoriques en pratique.

 

La première initiative est de développer une énorme plateforme informatique de gestion démocratique et direct de l’argent public afin que chaque gaulois puisse participer au contrôle et à la gestion de la Gaule par la démocratie électronique (Article 14,15 de la déclaration).

Notre seconde initiative est d'obtenir le droit par pétition d'attaquer au conseil constitutionnel la constitution de 1958 des francs, en invoquant ses contradictions avec la déclaration des droits de l'homme de 1789. Cette constitution met la classe politique des francs hors du contrôle démocratique de la nation gauloise. Elle est responsable de la tendance du système politique français à se refermer sur lui-même. La nation gauloise doit se mobiliser et récrire une constitution ouverte et dont les mécanismes de contrôle soient définit et soient complètement séparés du système qu'ils doivent contrôler.

Notre troisième initiative est de remplacer l'assemblée nationale par des assemblées virtuelles. Dans cette assemblée, nous pourrons donner a un nombre illimitées de représentants notre droits de vote. Ces représentants pourront être aussi bien votre frère que Nicolas Sarkozy. 

 

Notre quatrième initiative est la guère des mots et des « memes ». En imposant leur vocabulaire, doctrine par l’intermédiaire de l’église, les rois francs et chrétiens ont conditionnées notre nation afin d’imposer leur modèle fiscale.

 

 

La révolution fiscale de 1789 nous à conduit à la déclaration des droits de l'homme de 1789 et nous donne explicitement le droit légal de contrôler les dépenses budgétaires de notre pays. En d'autres termes, les gaulois ont la chance de faire parti des trois nations aux mondes où le peuple peut décider de remplacer le système parlementaire par un système informatique géré à la démocratie directe sans faire appel à l'assemblée nationale. La déclaration de 1789 fait parti du bloc constitutionnel. Elle a donc autorité sur tout autre texte de loi.  Il n'existe aucune institutions qui peut nous d'empêcher de mettre l'ensemble des finances publiques sous le contrôle de la démocratie directe des contribuables gaulois.

 

La révolution technologique de l'Internet, nous donne la possibilité pratique d'appliquer notre droit.

 

Notre mouvement est un mouvement d'actions légales et non un mouvement politique. Un mouvement d'actions légales agit par des actions juridiques auprès des tribunaux. Son objectif est d’arrêter les pratiques administratives non constitutionnelles et aussi de lutter contre les contradictions juridiques. Les statuts et les garanties d’état sont en contradiction avec la déclaration de 1789. Les participants à ce mouvement doivent dans un esprit d'unité et d'efficacité afin d'oublier leurs opinions politiques personnelles pour mieux défendre le contenue de la déclaration des droits de l'homme de 1789. Ils doivent affirmer leur volonté de rechercher les actions les plus conformes à la déclaration. La volonté de rester un mouvement légal, nous permettra d'agir entièrement par des actions judiciaires. En contrepartie, le mouvement s'engage à faire la publicité de tout idées politiques qui soient dans l'esprit de la déclaration des droits de l'homme de 1789.



 
Article premier
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
 
Article VI - La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.Up

Article XIV - Chaque citoyen a le droit, par lui-même ou par ses représentants, de constater la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée.

Article XV - La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration



Sinscrire à edemocratiedirecte
Adresse du service fr.groups.yahoo.com

La loi est issue de la déclaration des droits de l'homme de 1789 et non de l'état ou d'une tradition inventée par les media. La loi est un système de règles non discriminatoires et ordonnées. Une nation qui corrompe sa loi par l'usage de synonymes, n'a plus de loi. Elle est livrée à l'arbitraire de ceux qui pouvant choisir les lois, font la loi.