Make your own free website on Tripod.com

Démocratie électronique

Démocratie Electronique | Constitution de 1958 | Justice "sociale" | Retraite | Unir la Gaule sans Jules | Evenements | Actions légales | Votre avis | Comment participer ? | Qui sommes nous ? | Dette publique

Se nourrir a la sueur de ses mains ou par la specialisation de sa bouche

Une des plus vieille idée politique et révolutionnaire est la lutte de ce qui nourrisse les siens par le travail de leur bouche au dépens de ceux qui "travaille avec leur main". Bien que le concept doit être nuancé par le fait que la plupart des professions modernes sont mixte, ils existent toujours des individus protégés par leur statut sociale et d'autres par leur compétence.

 

Le talent oratoire est relativement bien définit (1). Les talents du travail sont quant a eux très diversifier. Les grandes sociétés offrent aux individus doue génétiquement pour élocution de fortes opportunités de "leadership". Toutefois, les individus ayant des talents oratoires sont socialement très vulnérable, leur situation dépend exclusivement de la structure de la société. Ils cherchent donc souvent à se protéger en bloquant les institutions. Les révolutions sont amorcées par des individus productifs pouvant vivre dans n'importe qu'elle type de société. La révolution de 1789 a conduit a la polyarchie: alternance politique pour protéger des blocages sociaux. La solution est probablement plus radicale: la limitation enduree de toute activite sociale non productive afin d'éviter l'apparition de parasites professionnels. Le fait que tous les individus soient capables d'avoir une utilité social incontestable débloquera la société.

 

Les individus productifs ont d’autres motifs que le fait d'être parasite. Si la société est trop favorable aux parasites, ils auront de plus en plus de parasites et de moins en moins de productifs et nos enfants vivront en enfer.  

 

Un "leader/sauveur" archétype des travailleurs est Moise qui se décrit lui même comme "lourd en parole". En proclamant la loi unique et égale pour tous, Moise enlevé les armes aux escrocs/démagogues qui ont besoin d'exploiter la peur de l'autre et de vendre la nécessite de leur leadership pour ce protéger des autres.

 

En proclamant, le (VIII) commandement:

20.15 (VIII) Tu ne déroberas point.

et non son alternative qui pourtant existe dans la nature, qui a remplace la pensée politique actuelle:

20.15 (VIII) Tu t'unira avec ton frère pour redistribuer le bien de ton cousin en votre faveur.

 

Il défend l'unité nationale. L'alternative a ce commandement, existe dans la nature pour amorcer le processus de création de nouvelle espèce. Le vol force les victimes a émigrer pour défendre leurs descendances qui dans 500 000 ans formeront une nouvelle espèce.

 

La contre attaque des démagogues contre la loi de Moise est venu en la personne de Jésus Christ (4) qui est aujourd'hui l'archétype des orateurs et le modèle psychologique d'un parlementaire normal. La stratégie est

- Dieu n'est pas le créateur de loi qui crée les hommes,

Mais

Un père qui aime les hommes et donc change la loi en envoyant la personne de Jésus Christ par amour des hommes. Il est ainsi né que le vol n'est pas vol, il est une redistribution illégale mais les redistributions effectuées par l'église de Jésus Christ sont légales. 

 

Puis, Karl Marx née et l'équivalent de l'empereur Constantin en la personne de Lénine, suivit de Théodose le grand en la personne de Staline. L'idée de Karl Marx est que Dieu n'existe pas donc la loi n'existe pas en tant que telle. Ce qui existe c'est le monopole qui crée la loi. Le plus fort des monopoles est l'état. Nous pouvons faire de l'état le dieu paternel de Jésus Christ (4) qui n'existe pas.

 

Il est ainsi possible de rallier l'ensemble de ceux qui ont décider de rester des enfants toutes leurs vies (3) non en proclamant le dieu paternel mais en le créant en la personne de l'état. Ainsi donc, il est possible de réécrire la loi en oubliant qu'elle doit être compatible avec les lois de la nature.

 

En occident, la radio et la télévision ont change le paysage politique. La compétition dans le monde des medias fait que l'ensemble des orateurs politiques journalistes, humanitaires, politiciens s'identifie tous en la personne de Jésus Christ. Le faux dieu s'appelle sécurité sociale. Les hommes qui ont décidés qu'ils n'avaient pas a être adultes. Il n'y a plus un seul homme politique ou journaliste qui n'essaye pas d'avoir l'image Jésus Christ. La force du concept de redistribution est que seul les professionnelles de la redistribution peuvent savoir si la quantité d'argent prélevé correspond a la quantité d'argent redistribue. Le monde moderne utilise la complexité l'aide de la complexité pour cacher aux travailleurs la quantité de richesse qu'il produise réellement.

 

 

Moise a prédit dans son deuxième commandement que la corruption de la loi ne sera pas payée directement mais par la III ou IV génération. Mais, aujourd'hui, l'Internet combat la télévision.

Moise va t'il renaître sous la forme d'un système informatique de démocratie électronique.

 

 

 

 

 

(2)Y compris les catholiques lors de la contre reforme et l'apparition des jansenistes.

 

(3) Le concept d'adulte peut être définit de la manière suivante:

- Un adulte peut nourrir ses enfants; les lois tribales n’autorisent que le chasseur ramenant du gibier à se marier. Les tribus primitives pensent que cette loi est issues de la nature et nécessaire a la survie de la tribu,

- chaque individus mourrant en adulte et ayant une descendance doit avoir plus produits que dépenser leur de sa vie pour le bien de sa descendance. Le concept est généralement une moyenne statistique car les tribus sont unies par un lien de solidarité.

(4) Les communautés méthodistes  ont noté que la politisation des idées de Jésus ne marche pas. Ils ont aussi note que Jésus Christ refuse d'être un roi ce qui signifie qu'il refuse la politisation de ces idées. Leur réponse est que le christianisme d'origine est pour des communautés de 150 personnes aux maximums. On ne peut vivre selon la loi de Jésus Christ contre communauté de gens qui ne se connaisse pas en société de millions de personnes. Ces communautés mettrent leurs biens en commun mais  se limitent donc en taille de manière a ne pas être volées par de grand demagogue. Le travail est obligatoire pour tous. Il n'y a pas de vrai dirigeant juste un conseil des anciens.

 

D'autres pensent que le christianisme est peut être une tentative d'introduire la compassion Bouddhiste en Inde 500 ans plus tôt dans le judaïsme. Les Bouddhistes avaient effectivement des missions en Palestine et en Egypte à cette époque. Le judaïsme est une religion politique et sociale. Le Bouddhisme est une religion psychanalytique et "individualiste". La société s'améliore grâce à l'amélioration de chaque individu. Jésus Christ aurait voulu créer une religion "individualiste" basée sur la prière/méditation et l'accroissement personnelle de l'individu. Il n'aurait pas voulu remplacer la loi de Moise qui a pour but de faire un monde meilleur avec les mêmes hommes grâce a la loi unique pour tous.  On ne peut pas introduire ces concepts dans une religion sociale comme l'empereur Constantin l'a fait donc il est logique que cette tentative est détruite la stabilité sociale et la prospérité économique de l'empire romain. 200 ans après la conversion de Constantin, la population de l'occident chrétien avait perdu la moitié de ses effectifs. La catastrophe dépense celle de l'URSS ou seulement 30 % ont disparues.

 

 

 

 

En Asie, les sages pratiquent le jeune et meditent dans des cavernes. La vie des travailleurs est bon marche.
 
En Amerique, il n'y a pas de sages. Les salaires des travailleurs sont elevees.
 
En France, les sages occupent le gouvernement, les ministeres, et la  television. Les travailleurs n'ont plus qu'a partir.

La loi est issue de la déclaration des droits de l'homme de 1789 et non de l'état ou d'une tradition inventée par les media. La loi est un système de règles non discriminatoires et ordonnées. Une nation qui corrompe sa loi par l'usage de synonymes, n'a plus de loi. Elle est livrée à l'arbitraire de ceux qui pouvant choisir les lois, font la loi.